24H SERIES : 12 Hours of Hungary
Raphaël van der Straten et Stéphane Lémeret sur le podium de la Classe SP2 GT3 !

 

Après être venu à bout des terribles 24 Heures de Zolder avec la Ford Mustang FR500 GT3, l’équipe VDS Racing Adventures a pris la direction de Budapest, pour prendre part ce samedi aux 12 Hours of Hungary, épreuve organisée par Creventic. Engagée en catégorie SP2 GT3, la belle américaine a assuré une partie du show d’un bout à l’autre de la course, ce en dépit d’un handicap inattendu.
En effet, c’est un Raphaël van der Straten grippé depuis vendredi qui a enchaîné les relais avec Stéphane Lémeret. « Pas de chance, certes, mais en choisissant de rouler à deux, il n’y avait plus qu’à mordre sur sa chique et remplir son rôle, explique le pilote-propriétaire. « J’étais dès lors moins vite que Stéphane, mais une fois de plus, nous sommes allés jusqu’au bout de l’aventure, ce qui est devenu une véritable marque de fabrique de notre équipe avec cette Ford Mustang FR500 GT3…»

Un bolide qui a tenu sa place, en dépit de nouveaux problèmes de pont qui ont coûté plus d’une heure à l’équipe belge.
« Il s’agit définitivement du point faible de l’auto, enchaîne Stéphane Lémeret. Tout avait été minutieusement préparé, mais il n’a pas tenu. Peu avant la mi-course, il a cassé, et on a réparé. Par la suite, les problèmes sont réapparus, mais on a pu terminer la course en signant des chronos corrects. Des solutions existent, notamment du côté des Etats-Unis, et il va falloir envisager la chose très sérieusement avant de disputer les 24 Heures de Dubaï. C’est d’autant plus rageant qu’en dehors de ce souci de pont, la Mustang a tourné comme une horloge tout au long de l’épreuve et des séances d’essais. Quant à Raphaël, ce qu’il a réalisé, dans un tel état de méforme, est tout simplement bluffant. En fin de course, il tournait dans les temps de certains pilotes de Porsche classés devant nous. Bravo ! »

Finalement classée au 13ème rang général, la Mustang FR500 GT3 VDS Racing Adventures peut se targuer d’une 3ème place en catégorie SP2 GT3, ce qui a permis à Raphaël et Stéphane de fouler le podium magyar.
« Un résultat qui aurait pu être meilleur encore, poursuit Raphaël. En effet, la fameuse Brokernet, de construction hongroise, qui a remporté la catégorie est en fait une Silhouette qui devait être engagée dans une autre classe. En raison d’un nombre d’engagés trop faible dans cette catégorie, elle a été renvoyée en SP2 GT3, mais toute comparaison s’arrête là. Quant à la Ferrari F430 Challenge qui termine juste devant nous, elle avait cassé son moteur l’an dernier en vue de l’arrivée. Nous avons poussé afin de maintenir la pression jusqu’au bout, mais cette fois, la mécanique italienne a tenu. Tant mieux pour cette équipe ! En montant sur le podium dans un tel contexte, on peut dire qu’on a rempli notre mission, en dépit de mon état de santé, et de l’absence de notre mécano Alain, qui a eu un petit accident de la route, sans gravité heureusement, jeudi, au moment de se rendre à l’aéroport. Nous pensons beaucoup à lui, et nous lui dédions notre trophée… »

Prochain rendez-vous pour le VDS Racing Adventures : la finale du Belgian GT Championship le week-end des 24 et 25 octobre, sur le circuit de Zolder, dans le cadre du championnat FIA GT, et… avec les concurrents de la compétition européenne FIA GT3 ! Va y avoir du sport, c’est sûr…

 

 

VDS Racing Adventures