BELGIAN GT : 1.000 Km of Spa
Week-end délicat pour VDS Racing Adventures en lever de rideau des 1000 Km de Spa…
Raphaël van der Straten : « Je remercie le team, qui a effectué un boulot phénoménal ! »

 

Pour son deuxième meeting de la saison, le Belgian GT Championship 2009 a planté ses tréteaux à Francorchamps, dans le cadre éminemment prestigieux des 1000 Km de Spa. Deux nouvelles joutes de 60 minutes figuraient au programme, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe VDS Racing Adventures a joué de malchance, ce dès les premiers tours de la course de samedi.

C’est Raphaël van der Straten qui prenait le volant de la Ford Mustang FR500 GT3 en vue de la joute initiale, le bolide ayant gagné quelques kilos depuis le coup d’envoi de Zolder.
Hélas, dès le deuxième tour, le moteur de la pourtant robuste américaine rendait l’âme de manière très spectaculaire dans la montée de Kemmel…
« Au moment où j’étais à pleine charge, le bloc a cassé », explique Raphaël. « Rien n’annonçait une pareille désillusion, si ce n’est sans doute le nombre de kilomètres accumulés par les différents moteurs que nous possédons. Cette fois, la casse était sérieuse, et il nous a fallu prendre une décision rapide pour la suite du week-end… »
N’étant nullement du genre à abdiquer, les membres du VDS Racing Adventures, tous bénévoles, faut-il le préciser, décidait de remonter un autre bloc dans les entrailles de la Mustang, après un aller-retour à l’atelier, dans le Brabant wallon.
« A Francorchamps, nous nous sommes mis à la recherche d’une girafe pour tirer le moteur de la voiture, et partout, on nous a dit qu’il valait mieux en rester là lorsque la mécanique rendait l’âme », poursuit le responsable du team. « Vraiment pas le style de la maison, dès l’instant où nous pratiquons la course automobile par passion ! Non seulement on a ramené un autre moteur, mais quatre mécanos l’ont remonté pendant toute la nuit ! J’aimerais réellement leur rendre hommage. Ce qu’ils ont fait est tout simplement exceptionnel… »
La Mustang VDS Racing Adventures était donc de retour en piste ce dimanche en début de matinée, avec une deuxième manche entamée sous régime de neutralisation en raison du brouillard.
A peine les drapeaux verts étaient-ils agités que Stéphane Lémeret, au volant du bolide rouge, devait repasser par la voie des stands.
« Comment en vouloir aux mécanos qui ont bossé toute la nuit ? », précisait le pilote-journaliste. « Ils ont commis une petite erreur de remontage au niveau du câble d’accélérateur, mais j’ai pu repartir, et à l’issue d’une solide course, nous avons croisé le drapeau à damier au 9ème rang. Frustrant, certes, mais nous sommes réellement à la porte des points… »
« Il aurait été terriblement sympa de décrocher un petit point à l’issue de ce week-end difficile, mais ce n’est que partie remise », poursuit Raphaël van der Straten.
« Nous savons désormais que nos moteurs accusent trop de kilomètres, et ils vont retourner aux États-Unis pour une révision en profondeur. J’espère juste en récupérer un pour la prochaine manche, à Spa, en lever de rideau des 12 Heures. Certes, le début de saison est un peu compliqué sportivement, mais il nous faut continuer à apprendre cette compétition de niveau national, ainsi qu’un bolide qui reste tout neuf pour nous. Humainement, les satisfactions sont par contre nombreuses, et j’avoue que j’attends nos premiers points avec une impatience à peine dissimulée. Rendez-vous donc au même endroit pour la suite de l’aventure, début juin… »

 

 

VDS Racing Adventures