L’historique du Racing Team VDS est malheureusement incomplet.
Si vous possédez des renseignements permettant de compléter les différentes périodes de flou, merci de me contacter par email : raphael.vds@vds-racing.be


VDS Racing AdventuresCrée à Bruxelles en novembre 1964 par le Comte Rodolphe van der Straten Ponthoz, Serge Trosch et Lionel Wallman, le Racing Team VDS deviendra très vite une des plus prestigieuses écuries automobile privées belges.

 

En effet, dès 1965, lors de leur première participation aux 24 heures de Francorchamps, les Mini Cooper du team VDS remportent la Coupe du Roi.


En 1966, deux Alfa Roméo GTA sont acquises par le Team VDS et attribuées à Serge Trosch et Maurice Damseaux tandis que deux des Mini Cooper restantes continuent d’évoluer avec à leur volant Paul Gonthier et Hugues de Fierlant.

Les deux GTA sont engagées régulièrement dans les épreuves du Challenge Européen de Tourisme et connaissent un succès certain.

 

VDS Racing AdventuresEn 1967, le programme GTA est poursuivi et connaîtra ses joies et ses larmes avec la victoire de Serge Trosch au championnat de Belgique des Conducteurs Tourisme (première consécration officielle pour l’équipe après de nombreuses victoires tant en Belgique qu’à l’étranger) mais aussi avec la tragique disparition d’Eric De Keyn lors des 24 heures de Francorchamps.

Victime lui aussi d’un accident quelques mois plus tôt, lors des Coupes de Spa, le très talentueux Maurice Damseaux devra céder sa place à Teddy Pilette qui devient alors pilote à part entière du team VDS et fera carrière d’une dizaine d’années en son sein.

Par ailleurs, cette même année, le Comte VDS fera également l’acquisition d’une Alfa Roméo TZ II en vue de participer aux épreuves du championnat du Monde réservées aux Prototypes et GT.

 

VDS Racing Adventures1968 place le team VDS sur un nouvel échelon, celui de la compétition internationale pour Sports-Prototypes. Deux Alfa Roméo 33 et quatre pilotes bien décidés composent les troupes du Comte van der Straten. Serge Trosch aura pour équipier Teddy Pilette tandis que « Taf » Gosselin sera épaulé par le Hollandais Rob Slotemaker.

Le programme est chargé puisque le team participera cette année à pas moins de 22 courses dont toutes les manches européennes du Championnat du Monde des Marques.

1968 sera aussi l’année de la première participation du team VDS aux 24 heures du Mans avec ses deux voitures.



Claude Bourgoignie rejoint le Team VDS pour la saison 1969 et fera équipe avec « Taf » Gosselin tandis que Teddy Pilette aura pour équipier Rob Slotemaker.

Les Alfa 33 VDS participent à toutes les manches du championnat du Monde des Marques et fin 1969, après bien des problèmes de fiabilité, le Comte VDS met fin à une collaboration de trois ans avec Autodelta.

Une Lola T70 MkIIIb, rachetée à John Woolfe sera choisie pour poursuivre l’aventure du championnat du Monde des Constructeurs.


VDS Racing AdventuresLa saison 1970 se passe sans grand bonheur, malgré quelques places enviables lors des épreuves de Wunstorf, Keimola, des 1000 km de Spa ainsi qu’une victoire à Montléry et aux 500 km de Vilà Réal.

Le team VDS est présent dans la Sarthe lors des 24 heures du Mans pour la troisième année consécutive.

 

La saison 1971 commence par un défi audacieux : Le Racing Team VDS s’attaque au Championnat de Tasmanie de Formule 5000 avec tout d’abord une McLaren M10B qui sera pilotée par Teddy Pilette. Cette première aventure aux Antipodes se conclut par une superbe 6ème place au classement général du championnat.

Le programme du championnat du Monde des Constructeurs avec Lola T70 est toujours en route et là aussi les bons résultats se concrétisent malgré un nouvel abandon lors des 24 heures du Mans.

Parallèlement à tout cela, le team VDS engage une McLaren M8C dans le championnat Intersérie, l’équivalent européen de la CanAm. La voiture, détruite lors du Kent 300 à Zolder est remplacée par une M8E.

Une réplique de la Lola T70 apparaît dans le film « Le Mans » avec Steve McQueen.

 

VDS Racing AdventuresEn 1972, VDS retourne en Tasmanie et est à l’arrivée de chacune des huit épreuves avant de terminer encore les trois premières épreuves européennes à une très belle seconde place.>

En milieu de saison, le team réceptionne une toute nouvelle McLaren M22 qui se montre des plus décevante.

En Intersérie, c’est une monstrueuse M8F de plus de 1000 CV que Teddy Pilette se doit de dompter.

 

En 1973, la M8F disputera encore quelques rares épreuves avant d’être revendue.

Pour cette nouvelle saison, le Comte VDS achète deux châssis Chevron B24 pour se concentrer sur le championnat européen de Formule 5000.

Peter Gethin rejoint le team VDS et Teddy Pilette remporte le championnat d’Europe de F5000.

1974 : Gethin remporte de championnat de Tasmanie de F5000 tandis que Pilette termine troisième. Les Chevron B24 du Team VDS sont remplacées par des B28 pour la saison européenne et Pilette termine à la troisième place du Championnat.

VDS Racing AdventuresPour 1975, les Chevron sont remplacées par deux toutes nouvelles et très performantes Lola T400 à moteur Chevrolet.

La fin de l’année est théâtre d’une nouvelle consécration pour le Racing Team VDS qui voit Teddy Pilette remporter pour la seconde fois le championnat d’Europe de Formule 5000 et qui est sacré Champion de Belgique des Conducteurs. Peter Gethin, sur la seconde voiture du team termine à la deuxième place.

1976 voit le départ du team VDS vers les Etats Unis où une Lola T430 pour Pilette et une Chevron B37 pour Gethin participeront au championnat de Formule 5000.

Les deux voitures prendront part également au championnat de Tasmanie.

Le pilote Australien Warwick Brown rejoint le team en début de saison alors que Teddy Pilette rentre en Europe.

Le championnat des États Unis de F5000 disparaît en 1977 et c’est logiquement vers le championnat Tasman que se tournera l’équipe belge avec ses Formules 5000.

Le championnat sera d’ailleurs remporté haut la main par Warwick Brown et la Lola T430 VDS.

Aux États Unis, VDS ne sera donc présent que dans le championnat CanAm avec une Lola T333 CS.

Peter Gethin quant à lui, raccroche son casque définitivement à la fin 1977 alors qu’il est classé à la seconde place du championnat CanAm.

 

En 1978, le team VDS est à nouveau sacré champion de Tasmanie F5000 alors qu’aux Etats Unis, en CanAm, Geoff Lees remplace Brown dès la dernière course de la saison sur la Lola T333 CS.

VDS termine encore une fois à la seconde place du championnat.>

 

Pour 1979, après avoir hésité entre Chevron et Lola pour la CanAm, le Comte VDS décide de se tourner vers Broadley et achète deux Lola T530. Lees est libéré de ses obligations et VDS engage l’Australien Geoffrey Brabham, le fils de Jack.
VDS s’adjugera pour 1979 et 1980 la troisième marche du podium final du championnat CanAm.

VDS Racing AdventuresDurant cette année 1980, le team VDS décide de construire à 100% sa propre voiture (châssis, carrosserie et moteur).

Le projet « VDS 001 » débute dès la dernière course de la saison mais la voiture ne sera alignée qu’au milieu de la saison 1981 et gagne sa première course !

La VDS 001 et Geoff Brabham gagnent le championnat Canam 1981.

 

En 1982 Patrick Tambay (champion CanAm 1980) signe chez VDS mais est libéré de ses obligations après sa première course pour rejoindre l’écurie Ferrari en Formule 1.

Al Holbert le remplace pour la suite de la saison sur la VDS 001.

Fin 1982, la voiture est vendue et Michael Roe remportera encore le championnat CanAm 1984 à son volant.

 

En 1983, le Team VDS se tourne vers la discipline montante aux Etats Unis: le championnat CART. Pour ce faire, le team prend possession de deux Penske à moteur Cosworth.

Geoff Brabham termine quatrième des 500 miles d’Indianapolis alors que John Paul Jr. Termine 3ème à Riverside, second à Las Vegas et vainqueur au Michigan 500.

 

Pour 1984, VDS construit une nouvelle voiture la VDS-Penske qui participera sans succès à quatre épreuves du championnat CART.

Le département moteur de VDS, VDS Racing Engines Inc. est repris par Karl Weis.

 

1985… 1990 ???

 

En 1991, VDS réapparaît en CART sous la dénomination de Hall/VDS Racing avec John Andretti qui termine entre autres les 500 miles d’Indianapolis à la 5ème place et se classe à la huitième place du championnat avec une Lola à moteur Chevrolet.

 

1992, voit l’arrivée dans le team du Belge Didier Theys qui malheureusement ne se qualifie pas pour le départ des mythiques 500 Miles d’Indianapolis.

Andretti quant à lui s’y classe 8ème et le résultat final au championnat est identique à l’année précédente : huitième.

Décès du Comte van der Straten à l’âge de 78 ans.

En 1993, C’est Téo Fabi qui défendra les couleurs de Hall/VDS Racing et se classera 9ème au championnat CART toujours avec une Lola à moteur Chevrolet.