24 Heures de Zolder & 24 Heures de Barcelone

 

Un brin de malchance... plutôt deux fois qu'une !

 

VDS Honda CivicCes dernières semaines, l’équipe VDS Racing Adventures de Raphaël van der Straten a pris part à deux doubles tours d’horloge avec des bolides bien différents.
Le Proto Ligier JS49 à Zolder, et la Honda Civic 2 litres à Barcelone.
A chaque fois, la performance était au rendez-vous et un bon résultat en vue, mais un grain de sable est venu tout compromettre…


Dans le Limbourg, l’objectif du clan VDS était clairement de briller dans la catégorie des Protos, ce que le nouveau venu Kris Cools confirmait dès le début de course, en occupant la 2ème place du classement général, non sans mener la meute des prototypes. Prometteur…
Hélas, un contact avec une Mazda pilotée par des débutants allait être à l’origine de bien des maux dans les heures suivantes…
« Dès cet instant, les soucis se sont multipliés, explique Raphaël van der Straten. De quoi nous renvoyer trop souvent dans la pitlane. La géométrie de l’auto était faussée, et différents éléments mécaniques en ont souffert. Dommage, car notre équipage était bien balancé, avec Kris Cools, Jean-Marc Bourdouch, Vincent Vandenabeele, Marc Hallaert, René Brugmans et moi. L’équipe d’Erik Qvick, qui nous assistait techniquement dans cette aventure, a fait du bon boulot. Mais le pilotage d’une voiture ouverte, ce n’est décidément pas mon truc, et cette Ligier JS49 est donc à vendre désormais. Fin de l’aventure… Avis aux amateurs. »

Une semaine plus tard, l’équipe VDS Racing Adventures mettait le cap sur Barcelone, afin de prendre part aux 24 Heures organisées par Creventic sur le Circuit de Catalunya.
Avec près de 60 bolides sur la grille de départ, l’épreuve a rencontré un vif succès, et pour l’équipage belge composé de Joël Vanloocke, Patrick Asnong, Wolfgang Haugg et Raphaël VDS, l’objectif était de briller dans la catégorie de la Honda Civic habituellement utilisée en BGDC.
« La voiture a tourné comme une horloge durant la première partie de la course, poursuit Raphaël, à tel point qu’au cœur de la nuit, nous étions parmi les plus rapides en piste. Puis une BMW est sortie dans un bac à sable, avant de remonter en piste. Je l’ai suivie pendant un demi-tour… et un caillou est venu se loger dans la grille de la calandre de la Honda, cassant le radiateur ! Nous étions à cet instant 17èmes du général et 2èmes de classe, avec 8 tours d’avance sur le 3ème. On a perdu une vingtaine de minutes pour réparer le tout, avant d’entamer une grosse remontée. Avec pour objectif de pointer dans le top 3 en vue de l’arrivée. A 90 minutes du drapeau, j’ai senti une odeur de carburant dans l’habitacle. En fait, un support moteur venait de casser, et le bloc avait sectionné une canalisation d’arrivée du carburant. Lorsque je me suis rendu compte que la voiture brûlait, je me suis arrêté, battant le record du monde de vitesse pour m’extraire de l’habitacle. Neuf extincteurs ont été nécessaires pour maîtriser l’incendie ! Pour nous, c’était hélas terminé. D’autant plus rageant que José Close, qui était le pilote de réserve, devait faire le dernier relais, après avoir œuvré comme team-manager pendant toute la course. Dommage, bien sûr, mais la voiture va être réparée, et on la reverra… »

Et c’est à Francorchamps, lors de la course BGDC en lever de rideau des 24 Heures 2CV, que la Civic fera sa réapparition en course.
Raphaël van der Straten en profitera d’ailleurs pour disputer le double tour d’horloge réservé aux ‘dodoches’ au volant de la #20 du BNLL Racing, un bolide clairement candidat à un podium final.
Après ce retour aux sources, le responsable de VDS Racing Adventures et VDS Cars prendra la direction du Mexique pour prendre part à la Carrera Panamericana.
Il enchaînera avec la finale du BGDC à Zolder, avant de disputer deux épreuves au Sénégal au volant de la Clio III, et débuter l’année 2014 aux 24 Heures de Dubaï, où la VDS GT001-R effectuera son grand retour en piste. Sacré programme…


Vincent Franssen

VDS Ligier JS49
Image libre de droits - Cliquez pour agrandir