FARA Homestead-Miami

 

Victoires et titre pour la Ford Mustang VDS Racing Adventures

 

VDSAvant de s’embarquer à destination du Mexique pour prendre part dans quelques jours à la légendaire Carrera Panamericana au volant d’une Studebaker lauréate à dix reprises, Raphaël van der Straten a retrouvé avec plaisir la Floride et le circuit de Homestead-Miami, pour le dernier rendez-vous de la compétition FARA 2011.
Au programme du week-end figuraient trois sprints de 30 minutes, mais aussi une endurance de trois heures, que Raphaël allait disputer avec Benjamin Bailly, également du voyage.

Pour ces joutes de clôture, la concurrence était plus aiguisée que jamais, ce qui n’empêchait nullement Bailly de briller de mille feux lors des qualifications, le jeune Belge décrochant la pole position déterminant l’ordre de départ des sprints et de l’endurance.
Mais si la piste était sèche la majeure partie du samedi, une pluie digne d’un 21 juillet à Bruxelles s’abattait sur le circuit peu avant la première joute sprint.

« La voiture était en slicks, et si nous avions voulu chausser les pneus pluie, la perte de temps aurait été trop importante, et aurait ruiné toute chance de signer un bon résultat, explique Raphaël. J’ai donc décidé de disputer cette épreuve avec les gommes dépourvues de rainures, en redoublant de prudence, ce qui m’a laissé au 4ème rang final, de quoi sauver ma 2ème place provisoire au championnat. »

Ce dimanche, alors que le centre de l’Europe profitait d’un bel été indien, la pluie était de nouveau l’invitée d’honneur de Miami, certains pilotes du cru avouant même ne plus avoir évolué sur une piste détrempée depuis… dix ans !
Tel le bon vin, Raphaël van der Straten allait bonifier au fil des deux autres sprints, achevant la première joute dominicale en 2ème position, derrière la Corvette GT1 de Lopez, avant de remporter le dernier affrontement de la saison en devançant la Corvette et la Ford NASCAR, ce qui lui permettait de décrocher le titre de vice-champion.

Restait à parachever le travail dans la compétition endurance, où la Ford Mustang FR500 GT3 VDS Racing Adventures revendiquait le titre.
Benjamin Bailly prenait un excellent départ, mais il était sans cesse handicapé pas des ratés moteur.
Alors que les conditions de course étaient dantesques, de véritables rivières traversant la piste, de quoi inciter plusieurs pilotes locaux à mettre pied à terre, les deux Belges parvenaient à se tirer d’affaire…

« C’est en fait le système pit-speed qui avait un souci, et qui s’enclenchait par intermittences lorsque nous étions en piste, commentait Raphaël. J’ai assuré le deuxième relais, avant de rendre le volant à Benjamin pour la dernière heure de course… »

Voulant en avoir le cœur net, Bailly passait en revue tous les interrupteurs du tableau de bord, et le problème finissait par disparaître comme par enchantement…

« Dès cet instant, j’ai haussé le rythme, et je n’avais plus qu’un objectif : la victoire, explique Benjamin. Ca a été chaud, mais à une dizaine de minutes de l’arrivée, je suis passé devant, et nous avons gagné. Raphaël a dès lors été sacré Champion de la série FARA au niveau endurance. Mission accomplie, avec d’autant plus de satisfaction que cette fois, il y a avait une dizaine de bolides dans notre classe. Sous la grosse flotte, ce n’était pas simple, mais je pense que nous avons été moins décontenancés que les Américains ! »

Au terme de ces performances de choix, Bailly a regagné la bonne vieille Europe, tandis que Raphaël mettait le cap sur la côte Pacifique du Mexique, non loin du Guatemala, afin de rejoindre son copilote Eric Werner.

Destination : Mexico, puis Huatulco, où sera donné le 21 octobre le départ de l’édition 2011 de la Carrera Panamericana…


(Vincent Franssen)

VDS Racing Adventures
Images libres de droit - Cliquez pour agrandir