Maquisard, Miami et Bomerée
Le mois des trois ‘M’ de Raphaël van der Straten

 

Quel est le seul pilote belge, passionné devant l’Eternel, capable de prendre le départ de la Montée Historique du Maquisard, d’aller disputer trois sprints et une endurance sur le circuit de Homestead Miami, en Floride, avant d’enchaîner avec le célèbre ‘M’ de Bomerée, l’une des courses de côte incontournables en Belgique ?
Le tout dans la foulée des 24 Heures de Spa Francorchamps et du… slalom de Hannut ?
Raphaël van der Straten, bien sûr !
Point commun entre ces expéditions sous les couleurs de VDS Racing Adventures : la Ford Mustang. En version Gr.2 1967 pour le Maquisard et Bomerée, et en déclinaison FR500 GT3 pour Miami…

Après avoir croisé le drapeau à damier des 24 Heures de Spa en compagnie de Benjamin Bailly, Julien Schroyen et José Close, Raphaël est allé tester sa Mustang ’67 au slalom de Hannut, avant de débouler au pied de la Montée Historique du Maquisard, dans la région de Spa.
Jouissant désormais d’une puissance de 400 chevaux, la belle américaine s’est imposée comme la toute grosse surprise du dimanche 14 août, van der Straten s’immisçant dans le groupe des spécialistes de ce genre de rendez-vous pour bolides d’antan, achevant la journée par une Montée en Or et une Super Finale qui le laissaient au 2ème rang absolu, à un souffle de la Lancia Beta Monte-Carlo Gr.4 de Jean-Pierre Van de Wauwer.
Et ce dernier ne manquait pas de rendre hommage au pilote de la Mustang VDS Racing Adventures.
« Ma Lancia tient très bien la route, et le revêtement n’était pas tout à fait sec, explique Vande. J’ai donné le maximum pour venir à bout de Raphaël. Ce qu’il a fait avec cette Mustang, c’est superbe… »

Une traversée de l’Atlantique plus tard, van der Straten se retrouvait au départ de trois courses sprints de 30 minutes et une endurance de 90 minutes sur le circuit de Homestead Miami, sur lequel sa Mustang FR500 GT3 s’est déjà imposée dans un passé récent.
Organisées pour la bonne cause dans le cadre de la compétition FARA, ces épreuves se sont disputées par une chaleur étouffante (41°), riches d’un peloton de 35 à 39 voitures, selon les joutes.
« J’ai achevé les trois sprints aux 2ème, 4ème et 3ème places, explique Raphaël, ce qui m’a permis de clôturer la journée au 2ème rang absolu. Sympa. Par contre, j’étais le seul à rouler… en solo lors de l’endurance de 90 minutes. Grosse erreur par ces températures. J’ai longtemps mené la course, mais j’ai été contraint de rentrer deux fois au stand pour m’hydrater. Ce qui m’a laissé 2ème du général derrière la BMW de Tuaty et Lima, non sans me permettre de remporter la catégorie. Une fois encore, il y avait de belles voitures au départ, avec des Porsche 911 GT3, des Corvette, des Mustang, dont la Boss 302, ainsi qu’une ex-NASCAR. Les moustiques, par contre, on s’en serait bien passé… »

Changement radical d’ambiance le week-end dernier, avec un retour au volant de la Mustang ’67 afin de prendre part aux compétitions régionales et nationales du ‘M’ de Bomerée.
« L’objectif était de poursuivre les réglages, d’autant que je ne savais pas trop où je mettais les pieds et les roues. Ici, pas question de voitures historiques. Au contraire, j’ai été très impressionné par le niveau de préparation et de propreté des bolides de mes concurrents. La Mustang a été victime de quelques soucis électriques, ce qui ne m’a pas empêché de prendre la 28ème place au général et la 6ème position dans la classe en National, mais aussi et surtout la 9ème place absolue et le 2ème rang de classe dans la hiérarchie ASAF. Une chouette expérience que j’ai l’intention de renouveler… »

Et la suite du programme sportif de Raphaël van der Straten en cette saison 2011 promet d’être tout aussi éclectique, avec dès ce week-end une participation en Prov’Historic au Rallye de la Semois, qui entre en ligne de compte pour la compétition ASAF Communauté française, ensuite les 24 Heures de Barcelone avec la FR500 GT3 en compagnie de Bailly, Schroyen et Close, le slalom Marc Pascual à Solre-sur-Sambre, la course de côte de Mont-St-Aubert, une nouvelle course de 3 heures à Homestead Miami (avec Benjamin Bailly) et… un évènement aussi mythique qu’international dont on reparlera prochainement.

Va encore y avoir du sport dans le clan VDS Racing Adventures !


(Vincent Franssen)

 

VDS Racing Adventures
Images libres de droit - Cliquez pour agrandir