12 Heures de Budapest
Victoire pour van der Straten, Bailly et Schroyen

 

Comme le veut une tradition bien établie, Raphaël van der Straten et l’ensemble de l’équipe VDS Racing Adventures ont répondu présent au départ des 12 Heures de Hongrie, programmées ce dimanche sur le Hungaroring.
Et même si la grille de départ n’était pas la plus fournie de l’année, le team belge ne manquait nullement d’ambitions, avec Benjamin Bailly et Julien Schroyen faisant leur apparition aux côtés du propriétaire/pilote de la voiture.

Dès les essais, la Ford Mustang FR500 GT3 frappée du numéro #3 faisait forte impression, au point de décrocher la pole position.

"Nous étions classés 2èmes derrière une Porsche 911 GT3, résultat qui nous satisfaisait pleinement, commente Raphaël. Il s’agissait d’une longue séance de quatre heures, et alors que nous commencions à manger avant même la fin des essais, Benjamin a annoncé qu’il se sentait d’attaque pour aller chercher la pole. On a remis quatre pneus, il est parti… et a mis la voiture au sommet du classement !"

Encore fallait-il confirmer un tel résultat sur la distance, et un tour d’horloge, c’est long, surtout sur un tracé aussi technique, et donc exigeant, que le Hungaroring.

"Toute la difficulté consistait à gérer le comportement de la voiture, explique Benjamin Bailly. Je me suis retrouvé en tête dès le départ, jusqu’au moment où nous avons été victimes d’une fuite d’essence lors d’un pit-stop. Le temps de tout remettre en ordre, nous avons laissé un tour dans l’incident. Par la suite, j’ai pu reprendre la 1ère place, et la Porsche engagée par l’équipe d’André Van Hoof a à son tour connu des soucis. L’incontestable point fort de la Mustang, c’est l’efficacité de ses freins et l’usure constante des pneus. Et pourtant, il s’agit d’une voiture de 1,5 tonne, avec le pilote et le plein…"

Une fois de plus, la Mustang VDS Racing Adventures n’allait rencontrer aucun problème mécanique durant ce tour d’horloge, ce qui lui permettait de remporter une éclatante victoire…

"Chouette expérience, très chouette rencontre, et une Mustang GT3 bien plus agréable à piloter que la Saleen GT1 avec laquelle j’ai roulé par le passé, analyse Julien Schroyen. Après de trop longs mois d’inactivité, et avant les 12 Heures de Spa, cette opportunité de remonter en piste dans une telle ambiance était trop belle. Merci à Raphaël de nous avoir permis, à Benjamin et moi, de vivre ces 12 Heures de Budapest dans d’aussi bonnes conditions…"

Heureux, Raphaël van der Straten l’était assurément au terme de la course.

"Fa-bu-leux ! Quelle belle aventure, une fois de plus. Benjamin et Julien sont des types extra, rapides, soignés, respectueux envers la mécanique, et à l’écoute. Au sein de l’équipe, ils ont fait l’unanimité, et au cours de ce week-end, nous n’avons absolument rien eu à leur reprocher. Il ne nous reste plus qu’à aller fêter cette victoire, obtenue le jour de l’anniversaire de Benjamin. Voilà l’équipe bien boostée pour préparer la suite de la saison, qui passera bien sûr par les 24 Heures de Spa, à la fin juillet. Et d’ici-là, on entendra encore parler de VDS Racing Adventures…"


(Vincent Franssen)

 

VDS Racing Adventures
Cliquez pour agrandir